search instagram arrow-down
Laurie-Eve Langlois
Follow Chroniques d'une infirmière nordique on WordPress.com

Chroniques d’une infirmière nordique

Le 20 août 2014… ça fait 10 jours que je suis à Puvirnituq (mon village d’accueil). C’est aujourd’hui que je ferai mon premier Médévac. Pour être brève, ça veut dire évacuer un patient de n’importe quel autre village de la côte d’Hudson et le ramener à l’Hôpital de Puvi. Je peux aussi bien évacuer un trauma par balle, une simple suspicion d’appendicite ou encore une psychose toxique…. qui sait ?

Ce sont les 24 heures les plus angoissantes de ma vie… pas parce que je suis stressé d’aller chercher un « gros cas »… Ça, je gère ! J’ai peur de vomir, d’avoir le mal de l’air ! Pourquoi ça ne pourrait pas m’arriver ? Après tout… le 11 août (9 jours avant), j’ai bien renvoyé mon lunch gentiment servi à bord de mon premier vol d’Air Inuit… (j’ai d’ailleurs découvert cette journée-là… que je travaillerais avec des gens gentils au Nord; Laurence (que je ne connaissais pas à ce moment), montait pour la première fois au nord comme infirmière aussi…. Elle a pris bien soin de me flatter le dos et de me rassurer d’Umiujaq à Puvirnituq… peut-être qu’elle est devenue plus spéciale pour moi à cause de ça !

Donc, vais-je gérer ce mal des transports qui me hante depuis tellement d’années alors que je devrai principalement m’occuper d’un patient et non pas juste de mon « vomit bag ». Alors, 19h… mon téléphone de garde sonne ! Je dois aller chercher une patiente polytraumatisée qui a eu un accident de VTT à Umiujaq (justement le village où j’ai….).

On dit qu’elle est stable… (ouff) !

Alors armée de Gravol au gingembre et de Zofran (anti-nauséeux), je monte à bord de ce Twin Otter pour la première fois ! Les pilotes sont bien gentils… je signale que j’ai le mal de l’air pour mourir…. ils me font la blague qu’ils sont les plus mauvais pilotes de la compagnie (vraiment pas drôle) ! Décollage: je n’ai même pas eu la nausée, je touche du bois (de la tôle dans mon cas). ! En vol: c’est le vacarme, mais je m’en fou…. je mâche ma gomme avec tellement d’énergie que j’oublie le reste ! Et…. près d’Umiujaq… les pilotes me regardent… « On retourne à Puvi, pas capable d’atterrir, c’est le village fantôme ici, ça arrive tout le temps » ! Et 180°… on vol vers Puvi ! La patiente sera évacuée plus tard, quand mère nature en décidera ainsi… c’est ça qui est ça !

Alors ? J’ai eu peur d’avoir la nausée pour ÇA ? Je n’ai pas sauvé de vie… et j’ai failli y laisser la mienne (bon… pas tant que ça) !

Il faut atterrir à Puvi maintenant… (et je sais mieux que n’importe qui que ce sont les atterrissages qui ne collent pas avec moi) !

Je suis arrivée en un seul morceau quelques heures plus tard… sans aucun liquide biologique déversé… !

Mon baptême de Twin Otter s’est conclu en un baptême d’aurores boréales, le 21 août 2014, peu après minuit, j’ai vu mon premier spectacle de couleur. Elles sont turquoise et brillantes pour vrai, pas seulement dans les films ! Ces serpents de lumières que je n’oublierai jamais, les plus belles, celles qui sont apparues dans le ciel exclusivement pour moi ce soir-là ! Celles qui réchauffaient mon coeur malgré le petit 5°C d’août ressenti sur mes joues. J’ai compris cette journée-là que la vie nous donne parfois des signes qu’on est au bon endroit !

J’ai aussi compris que des « mauvais pilotes », une bonne mâcher de gomme et quelques pilules… ça te coupe un mal de coeur assez vite merci !

Votre commentaire
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :